La compétition s’anime

A l’amorce hier de la 3e journée des JAJ, les différents sites ayant abrité les diverses compétitions étaient fort animés, sportivement parlant.

A l’amorce hier de la 3e journée des JAJ, les différents sites ayant abrité les diverses compétitions étaient fort animés, sportivement parlant. Les différents athlètes pour les sports individuels et sélections pour les sports collectifs offrent un beau spectacle au public. Les oppositions entre les uns et les autres sont intenses. La compétition prend de plus en plus de saveur. Les sportifs algériens font de leur mieux pour faire bonne figure. En haltérophilie par exemple en plus des médailles déjà glanées, l’Algérienne Hind Teurki a remporté à elle seule trois médailles   d’argent hier à la salle omnisports de Bordj El Kiffan. Engagée dans la catégorie des +63kg, Teurki a soulevé la barre de 60 kg à l’arraché, 75 kg à l’épaulé jeté, totalisant 135 kg au total des deux mouvements. La première place est revenue à la championne égyptienne Rania Azat (92 kg-arraché), 112 kg-épaulé jeté et 204 kg-total). La Seychelloise Rose Chakira Mary a pris les trois médailles de bronze avec des charges : 55 kg (arraché), 70 kg (épaulé jeté) et 125 kg (total). «Je suis vraiment contente d’avoir pris trois médailles. C’était mon objectif de remporter l’argent, parce que l’Eyptienne Azat était la favorite en puissance pour les titres mis en jeu. C’est très motivant pour m’améliorer», affirme Hind Teurki. Au tir à l’arc l’Algérie se contente d’une médaille d’argent. Pas d’archers algériens donc aux prochains jeux Olympiques de la jeunesse JOJ-2018 de Buenos Aires (6-18 octobre).  Lors de la 3e et dernière journée des compétitions qui se sont déroulées à la Prise d’eau de Bourouba, l’EN masculine a perdu en finale contre l’Egypte (6-2), alors que la médaille de bronze a été glanée par l’Afrique du Sud aux dépens du Maroc (6-0). Dans l’épreuve par équipes (filles), l’Algérie s’est classée 4e, soit au pied du podium suite à sa défaite en match de classement face au Tchad (5-4). «Au vu des conditions que je qualifie comme nulles dans lesquelles on s’est préparé à ces JAJ, je suis entièrement satisfait de cette médaille d’argent. Nous avons réalisé vendredi une superbe performance en éliminant l’Afrique du Sud, championne d’Afrique. Avec plus de moyens, on aurait certainement fait bien mieux. On ne peut pas prétendre aller aux JOJ avec un arc collé avec de la super glue. Nous devons avoir le minimum d’outils à l’instar de tous les pays», a fait savoir l’entraîneur national Abdelhafid Belkhodja. Chez les vainqueurs, l’Egypte a dominé les épreuves en décrochant un total de six médailles (3 or, 2 argent, 1 bronze), avec en sus la qualification de deux athlètes pour les JOJ-2018 en Argentine.  L’Afrique sera représentée aux JOJ par deux archers égyptiens (1 garçon et 1 fille), une Namibienne et un Sud-Africain. Pour ce qui est du rugby à VII, la sélection nationale s’est classée 5e, alors que l’Afrique du Sud a été sacrée championne des JAJ-2018 d’Alger. L’EN a battu respectivement le Maroc (10-05) et la Côte d’Ivoire (19-05), en matchs de classement hier qui se sont déroulés au stade olympique du 5-Juillet. Pour ce qui est du cyclisme, l’épreuve contre la montre par équipes qui s’est  déroulée vendredi dernier a été marquée par une anarchie totale. Prévue initialement au centre de Rouiba, elle a été déplacée à Réghaïa sans que l’information de ce changement ne soit donnée par les organisateurs. Le classement final a été changé à trois reprises ?!? Ce qui a mis tout le monde dans une colère noire. On ne savait plus qui croire au final. L’alimentation électrique du système électronique des transpondeurs a connu des perturbations. Le classement final n’est tombé finalement que le soir. D’ailleurs, la sélection mauricienne de cyclisme (garçons), coachée par un staff algérien, a cru longtemps avoir remporté la médaille d’argent du contre-la-montre par équipes. Sa joie s’est évaporée après qu’elle eut été finalement déclassée suite à l’anarchie qui a caractérisée les organisateurs qui ne se sont pas montrés à la hauteur de l’évènement.
Par ailleurs, il faut savoir que la rénovation des infrastructures sportives retenues pour les JAJ-2018 d’Alger a coûté environ 20 millions de dollars, selon les organisateurs. Pour ce qui est de l’aspect matériel, on apprend que les fédérations algériennes d’haltérophilie, de voile et de taekwondo sont parmi celles qui ont été dotées de matériels et d’équipements de qualité, agréés par les fédérations internationales. Ainsi vont les jeux…
Mohamed-Amine Azzouz


Judo (par équipes)
La sélection nationale sacrée face au Nigeria (6-2) 

La sélection algérienne de judo a remporté l’épreuve par équipes (mixte) des Jeux africains de la jeunesse-2018  (JAJ-2018), en dominant son homologue nigériane sur le score de 6 à 2, en finale disputée vendredi à la salle Harcha-Hacène (Alger). A la faveur de ce succès, les judokas algériens concluent leur participation aux JAJ-2018 à la première place du classement général par équipes avec 8 médailles (4 or, 1 argent, 3 bronze). En finale par équipes (mixte), épreuve qui regroupe des équipes composées  de huit judokas (4 filles – 4 garçons), la sélection algérienne composée de Rahma Ghalima (-44 kg), Nihel Bouchkif (-52 kg), Sabrina Larbi (-63 kg), Nabila Benbelkacem (-78 kg), Abdelatif Boubetra (-55 kg), Messaoud Redouane Dris (-66 kg), Ahmed Rebahi (-81 kg) et Abdellah Remouche (-100 kg) a battu l’équipe nigériane, malgré un début de rencontre compliqué, marqué par deux défaites qui ont donné l’avantage aux Nigérians (2-1).
Par la suite, Boubetra, Dris, Larbi, Rebahi, Benbelkacem et Remouche ont enchaîné les ippons pour offrir à l’Algérie sa 4e médaille d’or en judo. La médaille de bronze de l’épreuve par équipes est revenue au Burundi qui s’est imposé aux points (40-32) face à la Tunisie, alors que la confrontation directe s’est soldée par égalité 4 à 4.
Jeudi, les judokas algériens avaient dominé les épreuves individuelles des JAJ-2018, en décrochant 7 médailles (3 or, 1 argent, 3 bronze). Les médailles d’or algériennes ont été remportées par Bouchkif Nihel (-52 kg), Dris Messaoud Redouane (-66 kg) et Abdellah Remouche (-100 kg). Lors de la précédente édition des JAJ, les judokas algériens avaient remporté un total de 4 médailles (3 or et 1 argent).  Les épreuves de judo des JAJ-2018, ont regroupé 74 athlètes, dont 35 filles issus de 28 pays.


Gymnastique (3e journée)
10 médailles dont 2 en or pour l’Algérie

La sélection algérienne de gymnastique (artistique et aérobic) a remporté dix nouvelles médailles (2 or, 3 argent et 5 bronze), lors de la troisième journée des épreuves, hier à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf d’Alger. La sélection algérienne a terminé la compétition avec un total de 20 médailles dont 13 en gymnastique artistique (3 or, 3 argent et 7 bronze) et sept en aérobic (2 or, 4 argent et 1 bronze), alors que l’Egypte a dominé la compétition avec 28 médailles (10 or, 11 argent et 7 bronze). Lors de cette 3e journée, six médailles (1 or, 1 argent et 4 bronze) ont été remportées par la sélection algérienne (garçons et filles) en gymnastique artistique, un concours largement dominé par les Egyptiens qui ont raflé 16 médailles (7 or, 5 argent et 4 bronze). La médaille d’or algérienne en gymnastique artistique a été l’œuvre de Sofia Nair aux épreuves de la poutre, devançant ainsi les deux Egyptiennes, Abou El Hacen Jana et Melige Salma. « Je ne m’attendais pas à décrocher la médaille d’or devant les deux Egyptiennes. Je suis vraiment contente d’être sacrée à Alger. Je me suis très bien préparée mentalement pour éviter toute défaillance de dernière minute. C’était difficile pour moi de surpasser le stress de la compétition. Je dédie cette médaille à mes parents et mes entraîneurs», a déclaré à l’APS Nair Sofia. La médaille d’argent a été remportée par Djaber H’Mida aux barres parallèles, alors que les quatre médailles de bronze ont été décrochées par Bilel Bellaoui (barres parallèles), Aissa Abdenour (barre fixe), Nair Sofia (Sol) et Razia Djafour (barres asymétriques). Aux épreuves de l’aérobic garçons et filles (solo, duo, trio et mixte), les Algériens ont remporté quatre médailles (1 or, 2 argent et 1 bronze), derrière les Egyptiens avec cinq médailles (2 or, 1 argent et 2 bronze). Le gymnaste algérien Takarli Sid Ahmed a remporté la médaille d’or (solo garçons). Les deux médailles d’argent ont été l’œuvrent de Melouka Samah et Takarli Sid Ahmed (duo mixte), Isaad Yasmine, Mendil Manel et Mellouka Samah (trio féminine). Melouka Samah (solo féminine) a décroché le bronze.


Aviron
L’Algérie décroche deux
médailles d’or et la qualification aux JOJ d’Argentine 

L’équipe nationale féminine d’aviron a décroché deux médailles d’or dans les épreuves du skiff et du double-scull  des 3es Jeux africains de la jeunesse JAJ-2018 d’Alger (18-28 juillet), à l’issue des finales disputées hier au barrage de Boukerdane (Tipasa), et valide ainsi deux billets pour les Jeux olympiques de la jeunesse   (JOJ-2018) de Buenos Aires en Argentine (6-18 octobre). La médaille d’or de l’épreuve skiff était l’œuvre de Benchadli Nihed, alors que celle du double-scull a été décrochée par le duo Racha Manceri et Amira Sabouh.  Chez les garçons, la paire algérienne composée de Mustapha Aymen et   Mustapha Meziane s’est contentée de la médaille de bronze. Un résultat qui   ne permet pas  au duo algérien de se qualifier au rendez-vous argentin.
Les finales se sont déroulées en présence du président de la Fédération internationale Jon Cristophe Roland ainsi que du président de la Fédération algérienne de la discipline Madjid Bouaoud.


Cyclisme (contre-la-montre)
Les Algériennes récupèrent la  médaille de bronze 

La sélection algérienne de cyclisme (filles) a récupéré la médaille de bronze du contre-la-montre, disputé vendredi entre Réghaïa et Rouiba (Alger) pour le compte des 3es Jeux africains de la  jeunesse (JAJ-2018), ont annoncé les organisateurs. Après plusieurs tergiversations, deux classements de la course, qui s’est déroulée dans de très mauvaises conditions organisationnelles, ont été établis puis un troisième «final» selon lequel les Ethiopiennes ont obtenu la médaille d’or devant le Nigeria (argent) et le Maroc (bronze), l’Algérie terminant au pied du podium (4e). Mais voilà que vendredi soir, le jury des commissaires livre un nouveau  classement suite à «un problème d’alimentation électrique du système électronique des transpondeurs (…)». «Par conséquent, après d’autres vérifications manuelles, le collège des commissaires a rectifié et mis à jour les classements», précise-t-il. Suivant le nouveau classement, la sélection algérienne est 3e avec 37min  06sec 57/100, derrière l’Ethiopie (32min 08sec 88/100) et le Nigeria (36min  22sec 58/100), le Maroc étant éjecté du podium. Le classement des garçons a également connu des changements puisque c’est  l’Ethiopie qui vient en tête (41min 03sec 33/100), devant le Maroc (41min  25sec 18/100) et l’Egypte (41min 45sec 71/100).