Les sélections algériennes de basket dressent «un bilan positif» de leur participation aux JAJ

Les entraîneurs des sélections algériennes de basket-ball (3×3) ont dressé «un bilan positif» de leur participation à la troisième édition des Jeux africains de la jeunesse (JAJ-2018), qui se déroulent du 18 au 28 juillet courant à Alger, malgré une frustrante 4e place, aussi bien chez les garçons que chez les filles.

Eliminées en demi-finales, respectivement contre l’Egypte (16-14) et le Mali (13-9), les sélections algériennes ne pouvaient plus prétendre qu’à la médaille de bronze, mais là encore ce fut un échec, car ayant perdu leurs matchs de classement pour la troisième place contre le Nigeria (17-16) et l’Egypte (20-8), elles terminent ainsi au pied du podium.

Néanmoins, les entraîneurs nationaux ont dressé un bilan positif de leur participation, considérant que «pour une première, terminer à la 4e place, juste derrière les grandes nations africaines de cette discipline, n’était pas mal» du tout. En effet, avant cette 3e édition des JAJ, l’Algérie ne disposait pas de sélection de basket 3×3, ni chez les garçons ni chez les filles. Elle les a formées spécialement pour cet événement continental, qui était leur toute première compétition internationale.

«Nous avons croisé des sélections ayant des joueurs plus aguerris, car plus habitués à jouer en 3×3, contrairement aux nôtres, qui viennent tous du basket 5×5», ont expliqué Boulahia et Hamadache. Outre les règlements, les entraîneurs nationaux ont évoqué d’autres disparités entre ces deux spécialités, particulièrement «la manière de défendre» qui, selon eux, est complètement différente dans le 3×3. «Nos joueurs étaient plus dans la réaction que dans l’action, car ayant toujours un temps de retard par rapport à l’adversaire, qui lui était complètement dedans, car connaissant parfaitement les règlements, tout en étant habitué à jouer régulièrement en 3×3», a ajouté Boulahia.

L’avenir de cette discipline en Algérie est encore flou, car ayant été créée spécialement pour les JAJ, personne ne sait ce qu’il en adviendra après la fin de cette compétition. «Nous croyons savoir qu’un projet est actuellement en cours d’étude au niveau de la Fédération, pour lancer un championnat (garçons/filles) de3x3», ont indiqué Boulahia et Hamadache. «Une chose est sûre, l’Algérie ne peut pas espérer remporter des médailles au plus haut niveau en alignant des joueurs de 5×5 en 3×3. Il s’agit de spécialités différentes, faisant que chacune d’entre elles doit recevoir l’intérêt qui lui est dû», ont encore préconisé les entraîneurs nationaux.