ACNOA

L’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) est une organisation internationale basée à Abuja, au Nigeria réunissant les cinquante-quatre comités nationaux olympiques africains.

L’ACNOA a été fondée le 28 juin 1981 à Lomé par Anani Matthia et Juan Antonio Samaranch avec l’aide d’Ydnekatchew Tessema. Elle portait alors le nom d’Institution Olympique Panafricaine au service du sport, de la jeunesse, du développement humain et de la promotion des valeurs olympiques.

Le président du Comité olympique et sportif algérien (COA) et président par intérim de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), Mustapha Berraf, a réaffirmé l’engagement des deux institutions à la réussite des 3es Jeux africains de la Jeunesse (JAJ-2018).

« L’ACNOA et le COA s’engagent pleinement à la réussite des JAJ-2018 d’Alger comme il a eu à le faire à chaque fois que l’image de l’Afrique et de l’Algérie ont été mises en jeu. La communauté sportive africaine est appelée dans les prochains mois à relever un double challenge en étant en mesure d’assurer des performances de haut niveau associées à des activités éducatives et culturelles », a indiqué Berraf lors de son allocution à l’ouverture de la réunion de coordination des chefs de mission des délégations africaines pour les JAJ-2018 qui s’est tenue à Alger. Une réunion qui s’est tenue en présence du président de l’Union des Confédérations sportives africaines (UCSA), des chefs de mission des délégations africaines et représentants des fédérations nationales et Confédérations sportives africaines.

« La candidature de l’Algérie a été ordonnée par le Président de la République qui a toujours porté un intérêt particulier à la jeunesse et à son bien être, à son émancipation par la culture et le sport qui sont les éléments fondamentaux de l’éducation au sens universel du terme », a souligné M. Berraf lors de cette réunion.

Le président par intérim de l’ACNOA a indiqué, à cet égard, que cette instance entend apporter, aux côtés des pouvoirs publics algériens, des compétences continentales à travers la mise en place d’un cadre structurant qui sont les académies sportives africaines ainsi qu’une subvention de deux (2) millions de dollars qui permettra d’assoir une bonne organisation des JAJ-2018 d’Alger.

« Les résultats attendus durant ces joutes africaines seront un marqueur important pour les échéances sportives futures et qui engagent d’avantage la renommée de notre pays ».